Le double sens d’apprendre

juin 12, 2012

Apprendre, voilà une notion difficile à saisir, tant elle peut prêter à équivoque. Voici encore un autre mot dont il faut préciser le sens avant de parler d’apprendre car à la vérité, équivoque est un mot composé : « équi » et « voque ». Ce dernier signifie se tenir sur deux voies à parts égales. Donc apprendre a deux sens et ils se tiennent sur deux positions égales.

Pour mieux saisir les deux sens on gagnerait à étudier les équivalents en anglais. Car dans la langue de Shakespeare, il existe deux mots pour décrire une situation d’apprentissage, « to teach » et « to learn« . Si le premier renvoie à la situation de la personne qui transmet des connaissances à travers des méthodes, le second évoque celle de l’individu qui acquiert des savoirs et des compétences.

Toutefois si la langue de Molière n’a pas cherché à les différencier, il doit bien y avoir une raison : celle de montrer que l’enseignant peut être, à certains moments, un élève, tout comme l’élève peut être en situation de transmettre des connaissances.

En un mot, entre les deux, il y a mouvement.

Fritz Calixte, URMA Guadeloupe.


Diagnostiquer son organisme

janvier 3, 2011

Dans quelle mesure l’organisme de formation crée des conditions favorables pour l’apprentissage ?

Nous sommes convaincus de la nécessité d’une approche globale pour accompagner le développement de la compétence clé « apprendre à apprendre ». Cette approche dépasse la relation pédagogique entre les formateurs et les apprenants pour impliquer l’organisme de formation dans son ensemble. Pour vous aider à évaluer la façon dont votre organisme accompagne les apprenants de façon globale et à tous les niveaux, nous avons déterminé onze domaines : le premier accueil, l’accueil pédagogique, les locaux, les ressources pédagogiques et l’accès à celles-ci,  l’acte de formation, le suivi en entreprise, les relations avec l’extérieur, le suivi post-formation, les formateurs et les intervenants, les autres personnels, les stagiaires.

Pour chacun, des questions sont posées afin de réfléchir à sa relation avec la compétence clé. D’autres problématiques seront les bienvenues, n’hésitez pas à les partager.

Ce travail a été réalisé par le Greta du Velay en collaboration  avec un groupe de formatrices et de responsables de formation réunis par l’Agefma en Martinique.


Aménager son espace de formation

décembre 17, 2010

Nous sommes tous persuadés qu’un espace de formation bien aménagé favorise l’apprentissage. La salle de formation ne doit pas être considérée comme une donnée de l’institution. C’est un instrument pédagogique que les formateurs et coordonnateurs doivent pouvoir utiliser et orienter en fonction des besoins des apprenants.

Les premières idées qui viennent :

  • avoir une salle propre et accueillante, lumineuse (les couleurs utilisées ne sont pas nécessairement passe-partout…) ;
  • utiliser de mobilier modulaire dont l’arrangement peut être revu ;
  • proposer des chaises confortables ;
  • proposer différents types d’espace en fonction des activités (travail individuel sur ressources papier, travail individuel sur ordinateur avec possibilité d’écouter du son avec un casque, travail en groupe, éventuellement installer un espace détente-lecture).

Dans les dispositifs d’Ateliers de pédagogie personnalisée ou d’Accès aux Compétences Clés, on préférera les dispositions de tables en îlots, entre lesquelles le formateur peut facilement se déplacer et qui facilite la communication dans un petit groupe d’ apprenants (3 à 5).

Les murs de la salle ont également un rôle à jouer :

  • laisser un mur (ou une partie de mur) à la disposition des apprenants pour leur propre expression ;
  • proposer des objets issus des arts visuels ou en relation avec la littérature (sensibilisation culturelle, esthétique et plaisir) ;
  • un affichage spécifique peut être conçu avec des nuages de mots, des schémas, des phrases courtes qui amènent l’apprenant à réfléchir, à poser une question, à échanger avec les autres.

D’autres éléments peuvent être construits, par exemple, proposer un éclairage sur un métier à partir d’une compétence clé.

Une partie des éléments visuels proposés doit pouvoir être renouvelée régulièrement.

Nous sommes intéressés pour partager nos réflexions avec d’autres centres et par des références de travaux de recherche.

Article écrit en décembre 2010 par un groupe de formatrices et de responsables de formation réunis par l’AGEFMA en Martinique.


Apprendre à apprendre en mots clés

décembre 16, 2010

Un groupe de formatrices et de responsables de formation impliqués dans les dispositifs d’accès aux compétences clés et de lutte contre l’illettrisme en Martinique et réunis par l’Agefma ont effectué un exercice de remue-méninges sur la question « Que recouvre la compétence clé apprendre à apprendre ? ».

Les mots clés énoncés ont été « mis en forme » à l’aide du logiciel en ligne Wordle qui permet de générer des nuages de mots sous une forme visuellement exploitable et diffusable. Wordle permet de faire différents essais en changeant les polices, les couleurs et les arrangements. En voici deux exemples.

Les schémas sont générés de manière aléatoire et il est préférable d’enregistrer les différentes versions produites pour ne pas connaître la frustration de ne pas pouvoir retrouver « la bonne version ».

Wordle peut s’utiliser avec des groupes d’apprenants pour garder une trace commune d’un exercice de brainstorming.


Consolidation des séances

décembre 7, 2010

La phase de consolidation des acquis est une étape indispensable pour assurer l’apprentissage. Réalisée de préférence en fin de chaque séance (ou séquence pédagogique) elle permet à l’apprenant de réfléchir à ses acquis (et de s’en rendre compte), d’exprimer les difficultés et les satisfactions. C’est un moment privilégié pour réfléchir à l’acte d’apprentissage. Cette phase permet d’adopter une attitude positive et de préparer la séance (ou la séquence) suivante. Elle se réalise seul ou en groupe et se concrétise par l’écriture d’une fiche. Nous vous proposons un canevas pour la réaliser.


Les stratégies pédagogiques

octobre 25, 2010

Pour s’adapter aux différents apprenants, le formateur doit pouvoir mettre en oeuvre différentes méthodes et techniques, s’appuyer sur différents types de média et être capable d’organiser différentes conditions d’apprentissage. Le document que nous vous proposons permet de faire le point sur ces différents aspects ainsi que sur les types d’évaluation proposées. Si bien sûr il n’est pas nécessaire de mettre en oeuvre l’ensemble des éléments, il reste nécessaire de se poser la question de ce que l’on utilise et pourquoi.

Remplissez la grille de réflexion et commentez-la avec des collègues. Vous pouvez effectuer des recherches complémentaires sur un aspect que vous ne connaissez pas ou que vous pensez mal maîtriser.


Diagnosti’compétences

mai 28, 2010

Quelles sont nos principales compétences clés ? Quelles sont nos faiblesses ? Que peut-on mettre en valeur dans un portefeuille de compétences ou dans un e-portfolio ? Dans quels domaines devons-nous faire porter nos efforts ?

C’est pour vous aider à répondre à toutes ces questions qu’une équipe de formateurs et de psychologues du Greta du Velay a conçu avec le soutien du Fonds social européen un outil de diagnostic des compétences clés basé sur le cadre européen de référence qui en distingue huit :

  1. Communication dans la langue maternelle
  2. Communication en langues étrangères
  3. Compétence mathématique et compétences de base en sciences et technologies
  4. Compétence numérique
  5. Apprendre à apprendre
  6. Compétences sociales et civiques
  7. Esprit d’initiative et d’entreprise
  8. Sensibilité et expression culturelles.

Le diagnostic est accessible gratuitement en ligne. Un parcours d’environ 150 questions permet de balayer ces huit domaines. Le résultat est présenté sous une forme de diagramme en toile d’araignée qui évalue l’importance relative de chacune des compétences. Diagnosti’compétences ne donne qu’une indication de vos points forts ou plus sensibles. Vous ne serez peut-être pas d’accord avec les résultats. Que ce soit le cas ou pas, il est toujours conseillé d’imprimer le résultat pour en discuter avec une tierce personne, formateur ou conseiller.


Tableau de bord de la formation

janvier 22, 2010

Le tableau de bord est un outil d’accompagnement et d’évaluation d’un parcours de formation. Renseigné à chaque séance en terme d’objectifs à atteindre, de travaux à réaliser, de supports à utiliser, de résultats  et annoté (investissement, réussite, points de progression, points à revoir), il permet à l’apprenant et aux formateurs de suivre le parcours et de mettre en oeuvre d’éventuels réajustements.


Il semble que votre navigateur web soit ancien ou peu performant. Vous devriez peut-être essayer Firefox ! X